Étude par simulation à base d’agents des effets des discontinuités intra-urbaines à Delhi sur la dispersion des moustiques Aedes aegypti, vecteurs de la dengue, de la fièvre jaune, du chikungunya et du virus Zika - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Cybergeo : Revue européenne de géographie / European journal of geography Year : 2017

Agent-based simulation study of the effects of intra-urban discontinuities in Delhi on dispersal of Aedes aegypti mosquitoes, vector of dengue, chikungunya and Zika viruses

Étude par simulation à base d’agents des effets des discontinuités intra-urbaines à Delhi sur la dispersion des moustiques Aedes aegypti, vecteurs de la dengue, de la fièvre jaune, du chikungunya et du virus Zika

Abstract

In order to fight against the transmission of dengue, yellow fever, chikungunya and Zika viruses, significant resources were allocated to the process of restricting the propagation of their main vector, the Aedes aegypti mosquito. Research on this mosquito’s living areas is thus necessary to characterize more precisely the areas that need to be monitored and treated. An alternative to field surveys consists of evaluating the characteristics of these living areas through spatialized models. It is in this context that we developed the simulation model MOMA (Model Of Mosquito Aedes aegypti), an agent-based model which integrates a vast set of biological and behavioural knowledge about the mosquito in a simulation environment based on the needs and constraints specific to Aedes aegypti. In this paper, we present MOMA and a study of the effects of local configurations on the dispersion capacity of mosquito cohorts. The simulations in this study were carried out using data from an urban neighbourhood in the city of Delhi (India). This virtual laboratory, constructed in collaboration with entomologists, thus makes it possible to represent the mosquito’s living areas, which are either restricted or facilitated by spatial amenities conditioning its needs and its capacity of movement during its lifetime.
D’importants moyens humains et financiers sont déployés pour limiter la présence d’Aedes aegypti, principal vecteur de la dengue, de la fièvre jaune, du chikungunya et du virus Zika. Ces moyens ont notamment pour objectif d’identifier, via des études de terrain, les principales caractéristiques des espaces de vie de ce moustique pour mieux cibler les opérations de contrôle vectoriel. Une alternative à ces enquêtes consiste à évaluer les caractéristiques de ces lieux de vie en s’appuyant sur des modèles. C’est en partie dans ce contexte que nous avons développé le modèle de simulation MOMA (Model Of Mosquito Aedes aegypti). MOMA est un modèle à base d’agents qui intègre un ensemble de connaissances sur la biologie et les comportements du moustique Aedes aegypti. Celui-ci évolue dans un environnement de simulation construit selon ses besoins et ses contraintes spécifiques. Ce laboratoire virtuel, construit en collaboration avec des entomologistes, nous a permis de montrer que la sédentarisation du moustique Aedes aegypti pouvait provenir d’une part des nombreux obstacles au déplacement en milieu urbain et d’autre part de l’abondance des différentes ressources dont il a besoin pour vivre et se reproduire. Cet article présente le modèle MOMA et sa capacité à reproduire des connaissances de terrain, telles que la dispersion de cohortes de moustiques dans différents contextes spatiaux. Son environnement de simulation est calibré à partir de données collectées dans un quartier de Delhi (Inde). Les résultats des simulations confirment la capacité du modèle à reproduire des faits observés et rapportés dans de nombreuses études de terrain et permet d’envisager l’utilisation de MOMA sur des terrains moins arpentés de la géographie du moustique Aedes aegypti.
Fichier principal
Vignette du fichier
cybergeo-28078.pdf (733.55 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

halshs-01529876 , version 1 (30-05-2022)

Licence

Identifiers

Cite

Somsakun Maneerat, Éric Daudé. Étude par simulation à base d’agents des effets des discontinuités intra-urbaines à Delhi sur la dispersion des moustiques Aedes aegypti, vecteurs de la dengue, de la fièvre jaune, du chikungunya et du virus Zika. Cybergeo : Revue européenne de géographie / European journal of geography, 2017, 819, ⟨10.4000/cybergeo.28078⟩. ⟨halshs-01529876⟩
153 View
14 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More