Changing the pumping modes of groundwater for agriculture: how the Saïss aquifer (Morocco) redesigned the social worlds of hidden waters - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Développement durable et territoires Year : 2018

Changing the pumping modes of groundwater for agriculture: how the Saïss aquifer (Morocco) redesigned the social worlds of hidden waters

Analyse du basculement des modes d’extraction des eaux souterraines dans le Saïss (Maroc)

(1) , (1) , (2) , (3)
1
2
3

Abstract

This paper analyses how changes in pumping modes of groundwater reveal social and territorial transformations within an agricultural landscape. Our case study is the Saïss plain in the North of Morocco, where irrigated agriculture is mostly based on groundwater. The paper shows how farmers switched from the use of groundwater from the shallow phreatic aquifer to the deep captive Liassic aquifer, as farmers turned from wells to tube-wells. We analyse the drivers of this change, both in terms of groundwater pumping practices and in the representations that actors associate with these practices. We analyze the cognitive bases and value registers that are linked to this change. As a consequence, two “social worlds” emerged, a “world of scarcity” and a “world of abundance”, which are not compartmentalized and operate in a form of hybridity and which reveal territorialities necessarily subservient to the temporalities that punctuate the construction of the social worlds of the hidden waters of the Saïss.
Cet article s’attache à analyser comment l’évolution des pratiques de pompage pour l’exploitation des eaux souterraines offre une grille de lecture des transformations sociales et territoriales qui traversent un territoire agricole rural au nord du Maroc (la plaine du Saïss). Il met en évidence une temporalité environnementale, à savoir une coévolution entre ressources et pratiques, construite par des objets, des techniques et des savoirs. En s’intéressant aux changements des modes de pompage (des puits aux forages), l’étude montre un basculement décisif dans les processus d’extraction, marqué par le passage de l'usage des eaux souterraines superficielles vers celui des eaux souterraines profondes. Nous nous attachons à comprendre sur quels ressorts s’établit ce basculement, aussi bien dans le sens des pratiques de pompage des eaux souterraines que dans les représentations que les acteurs associent à ces pratiques. Nous analysons les bases cognitives et les registres de valeurs sur lesquelles s’opère le basculement. Il en résulte la constitution de deux « mondes sociaux » non cloisonnés, le « monde de la pénurie » et le « monde de l’abondance », qui fonctionnent dans une forme d’hybridité et qui font apparaitre des territorialités nécessairement inféodées aux temporalités qui rythment la construction des mondes des eaux cachées du Saïss.
Fichier principal
Vignette du fichier
developpementdurable-12197.pdf (782.16 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

halshs-01823242 , version 1 (04-07-2018)

Identifiers

Cite

Rhoda Fofack, Jean-Paul Billaud, Marcel Kuper, Olivier Petit. Analyse du basculement des modes d’extraction des eaux souterraines dans le Saïss (Maroc) : Vers une reconfiguration des mondes des eaux cachées ?. Développement durable et territoires, 2018, Les temps des territoires, 9 (2), ⟨10.4000/developpementdurable.12197⟩. ⟨halshs-01823242⟩
269 View
504 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More