Les épreuves d'entrée dans les carrières universitaires : un chemin défavorable aux femmes ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Éducation & formations Year : 2018

Les épreuves d'entrée dans les carrières universitaires : un chemin défavorable aux femmes ?

(1, 2, 3)
1
2
3

Abstract

En France, les femmes sont moins représentées que les hommes dans les emplois les plus prestigieux de la recherche académique (maîtres de conférences (MCF), professeurs des universités (PU), présidents d'université etc.). Les travaux sur ce sujet, aussi bien qualitatifs que quantitatifs, démontrent qu'il existe un plafond de verre qui affecte les carrières universitaires des femmes, un fonctionnement sexué des disciplines et enfin des stéréotypes de genre lors des recrutements. À l'université, les femmes n'auraient pas les mêmes carrières que les hommes. En partant du concept d'épreuves lors du processus de transition de la thèse à l'emploi et à partir de données issues d'une enquête sur le devenir professionnel des jeunes, nous examinons les différences hommes-femmes relatives aux déterminants d'accès aux premiers emplois de titulaires à l'université. Nos résultats montrent que les femmes ne seraient pas désavantagées durant la thèse, c'est lorsqu'elles entrent sur le marché du travail que tout se joue.
Not file

Dates and versions

halshs-01985527 , version 1 (18-01-2019)

Identifiers

Cite

Julien Calmand. Les épreuves d'entrée dans les carrières universitaires : un chemin défavorable aux femmes ?. Éducation & formations, 2018, 98, pp.113-133. ⟨10.48464/halshs-01985527⟩. ⟨halshs-01985527⟩
98 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More