Les émotions dans l’action collective. Les mobilisations contre les parcs éoliens et les bâtiments d’élevages en Bretagne (France) - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Nouvelles perspectives en sciences sociales Year : 2018

Emotions in Collective Action. Movements against Wind Farms and Livestock Buildings in Brittany (France)

Les émotions dans l’action collective. Les mobilisations contre les parcs éoliens et les bâtiments d’élevages en Bretagne (France)

Ali Romdhani
Véronique van Tilbeurgh

Abstract

Emotional approaches in social sciences are very diverse, but still few integrate emotions to explain the social components of action. This article intends to question the dynamics of collective action by integrating the emotional aspect of social life into a relational perspective. Based on the work of Pierre Livet (2001) and Louis Quéré (2012), emotion is considered to be what binds people to a situation. This relationship is examined in the "emotional work", that is to say the revision of our expectations in an uncertain situation, that the actors operate to engage in action. The purpose of this article is to show the relationship between the characteristics of emotions felt and the forms of collective mobilizations. To show this link, this article will be based on the analysis of land-use conflicts around nine extension projects of livestock buildings and wind farms. The dynamics of the conflict will be restored in time through the different emotional situations that the protagonists go through.
Les approches émotionnelles en sciences sociales sont aujourd’hui très diverses, mais intègrent encore peu les émotions pour expliquer les composantes sociales de l’action. Cet article entend donc interroger la dynamique de l’action collective en intégrant l’aspect émotionnel de la vie sociale dans une perspective relationnelle. Fondée sur les travaux de Pierre Livet (2001) et de Louis Quéré (2012), l’émotion est envisagée comme étant ce qui lie les individus à une situation. Cette relation est interrogée dans le « travail émotionnel », c’est-à-dire la révision de nos attentes dans une situation incertaine, que les acteurs opèrent pour s’engager dans l’action. L’objectif de cet article est de montrer la relation entre les caractéristiques des émotions ressenties et les formes des mobilisations collectives. Pour montrer ce lien, cet article s’appuiera sur l’analyse de conflits d’usages autour de neuf projets d’extension de bâtiments d’élevage et de parcs éoliens. La dynamique du conflit sera restituée dans le temps à travers les différentes situations émotionnelles que traversent les protagonistes.
Fichier principal
Vignette du fichier
Romdhani et VanTilbeurgh 2018.pdf (455 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-02111010 , version 1 (25-04-2019)

Identifiers

Cite

Ali Romdhani, Véronique van Tilbeurgh. Les émotions dans l’action collective. Les mobilisations contre les parcs éoliens et les bâtiments d’élevages en Bretagne (France). Nouvelles perspectives en sciences sociales, 2018, 14 (1), pp.151. ⟨10.7202/1056435ar⟩. ⟨halshs-02111010⟩
173 View
545 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More