La géographie est-elle une science engagée ? Fracture(s) territoriale(s) et gilets jaunes - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Historiens et géographes Year : 2019

La géographie est-elle une science engagée ? Fracture(s) territoriale(s) et gilets jaunes

(1)
1
Samuel Depraz

Abstract

Le mouvement des gilets jaunes, survenu depuis l’automne 2018, a permis de mettre en avant des questionnements nouveaux sur les équilibres territoriaux de la France. L’expertise géographique est soudain devenue nécessaire pour comprendre les « fractures territoriales » ou l’affirmation d’une « France périphérique » dans le débat national. Pourtant, cette posture du discours géographique n’était pas acquise d’avance. Après avoir rappelé la difficile quête de légitimité de la géographie en tant que science sociale, cet article illustre ce que cette discipline a pu apporter à la compréhension des nouvelles inégalités territoriales de la France. La spatialité du mouvement des gilets jaunes, à la fois périurbain et issu des petites villes désindustrialisées, peut ainsi être lue comme la résultante des injustices fiscales et du poids des dépenses contraintes dans la société française.
Fichier principal
Vignette du fichier
Depraz_2019_H&G Géographie fractures territoriales et gilets jaunes.pdf (664.29 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-02276654 , version 1 (03-09-2019)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02276654 , version 1

Cite

Samuel Depraz. La géographie est-elle une science engagée ? Fracture(s) territoriale(s) et gilets jaunes. Historiens et géographes, 2019, 446, pp.25-29. ⟨halshs-02276654⟩
375 View
566 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More