Corps mort ou attente sans espoir - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Quaina Year : 2015

Corps mort ou attente sans espoir

(1)
1

Abstract

L’absence de l’autre, l’absence du corps de l’autre est source de souffrance et de désespoir, car dans ce cas, en l’absence de tout espoir, l’avenir s’avère aussi vide que le présent. Alors qu’elle restitue au corps toute sa matérialité, la mort ôte à ce corps toute capacité d’interagir avec l’autre. Avec la mort, le corps devient cadavre, présence d’une absence, désir tronqué, attente chimérique, simple objet. Nous nous intéresserons ici à deux récits, le roman Les amants de Potosí. Manchay Puytu, chronique d’un amour que Dieu voulut occulter, du Bolivien Néstor Taboada Terán et la nouvelle Le cirque ne meurt jamais de l’Argentin Gabriel Báñez, car dans ces deux récits, d’une écriture par ailleurs fort différente, foisonnante et baroque pour le premier, austère pour le deuxième, les personnages principaux ne peuvent accepter cette attente sans espoir que leur renvoie l’image du corps mort, ce qui les conduit à commettre la plus absolue des transgression : l’amour nécrophile.
Not file

Dates and versions

halshs-02456235 , version 1 (27-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02456235 , version 1

Cite

Erich Fisbach. Corps mort ou attente sans espoir. Quaina, 2015. ⟨halshs-02456235⟩
12 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More