Algériens en Nouvelle-Calédonie. Le destin calédonien du déporté Ahmed ben Mezrag ben Mokrani - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles L'Année du Maghreb Year : 2019

Algériens en Nouvelle-Calédonie. Le destin calédonien du déporté Ahmed ben Mezrag ben Mokrani

(1)
1

Abstract

Ahmed ben Mezrag ben Mokrani, frère du principal leader de l’insurrection kabyle de 1871, membre de la prestigieuse famille Mokrani, dont le père fut kalifa de la Medjana et allié du bey de Constantine, est condamné à mort le 27 mars 1873 pour incitation à la guerre et faits insurrectionnels. Sa peine est commuée le 13 octobre 1873 en déportation simple à la Nouvelle-Calédonie, où il débarque en octobre 1874. L’homme est célèbre du fait de son histoire algérienne mais son devenir en Nouvelle-Calédonie où il réside jusqu’en 1904 est beaucoup moins connu. Ce sont pourtant les longues années passées dans cette île du Pacifique qui nous intéressent ici, au cours desquelles Ahmed ben Mezrag rallie les forces françaises pour combattre l’insurrection kanak de 1878 puis s’installe à Nouméa pour monter et faire fructifier une entreprise postale. L’itinéraire est intéressant parce que paradoxal. Le fier notable kabyle, combattant contre l’occupation française, saura, en Nouvelle-Calédonie, s’accommoder de la « situation coloniale » en devenant un loyal représentant de la cause française et un honorable « habitant » de la colonie. L’enjeu est de mieux comprendre les logiques malheureuses ou heureuses d’un tel dénouement.
Fichier principal
Vignette du fichier
TIREAPART.pdf (1.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

halshs-02490381 , version 1 (25-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02490381 , version 1

Cite

Isabelle Merle. Algériens en Nouvelle-Calédonie. Le destin calédonien du déporté Ahmed ben Mezrag ben Mokrani. L'Année du Maghreb, 2019, 1 (20), pp.263-281. ⟨halshs-02490381⟩
68 View
604 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More