L'avocat(e) et la frontière : s'opposer par le droit au pouvoir discrétionnaire de l'État ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Métropolitiques.eu Year : 2020

L'avocat(e) et la frontière : s'opposer par le droit au pouvoir discrétionnaire de l'État ?

(1)
1

Abstract

La préfecture du Pas-de-Calais vient d'interdire aux associations non mandatées par l'État de distribuer de l'aide alimentaire aux personnes migrantes à la rue. Alors que les opposants à cette décision ont saisi les juridictions administratives, Annalisa Lendaro montre le rôle central des avocats dans la contestation des politiques migratoires. Dans un contexte de contrôles renforcés à la frontière franco-italienne depuis une dizaine d'années, un petit groupe d'avocat•e•s s'est spécialisé dans la défense des demandeurs d'asile et des « délinquants solidaires », c'est-à-dire des personnes engagées localement dans la défense des étrangers. Dans quelle mesure l'expertise de ces professionnel•le•s du droit est-elle perçue et utilisée comme une « arme » (Israël 2009) dans les mobilisations ? Quels enjeux professionnels et réputationnels soulève leur engagement pour la cause des étrangers et en soutien à des militant•e•s ? En s'appuyant sur une enquête de terrain en cours 1 , cet article se propose d'éclairer la mise en oeuvre des politiques migratoires au prisme des stratégies juridiques, des engagements politiques et des enjeux professionnels pour les avocats et les avocates concernés.
Fichier principal
Vignette du fichier
Lendaro Métropolitiques.pdf (142.96 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

halshs-03090887 , version 1 (30-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03090887 , version 1

Cite

Annalisa Lendaro. L'avocat(e) et la frontière : s'opposer par le droit au pouvoir discrétionnaire de l'État ?. Métropolitiques.eu, 2020. ⟨halshs-03090887⟩
40 View
43 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More