Lectures critiques - Les expériences des personnes en migration : entre défis ethnographiques et engagement dans et par la recherche - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue Française de Science Politique Year : 2020

Lectures critiques - Les expériences des personnes en migration : entre défis ethnographiques et engagement dans et par la recherche

(1)
1

Abstract

Le numéro spécial intitulé « Refugee Experiences in Europe. Subjectivity, Surveillance and Control » de la revue italienne Etnografia e ricerca qualitativa rassemble une introduction, qui situe le projet éditorial du dossier dans le contexte d’une production scientifique sur le régime européen de la frontière déjà riche, cinq articles présentant les résultats d’enquêtes réalisées entre 2011 et 2016 et une postface qui revient explicitement sur les atouts de l’ethnographie pour éclairer les processus de surveillance et de contrôle des mobilités humaines. Le dossier met au centre de la focale les personnes en migration, leurs (im-)mobilités et l’expérience qu’elles font des politiques de contrôle visant à gouverner leurs subjectivités. Il s’appuie sur des cas concernant le bassin méditerranéen et en particulier l’Italie et la Grèce. Les subjectivités en migration, entendues à la fois comme réalité empirique et catégorie analytique, constituent la notion centrale et commune à l’ensemble des contributions. Comme l’annonce l’introduction, l’ambition de ce numéro est de partir des expériences individuelles et collectives de migrant.e.s pour éclairer à la fois les processus de vulnérabilisation et les conditions d’émergence des pratiques de résistance. : faire son ethnographie reviendrait, selon les auteures, à se donner les moyens d’investiguer les effets du pouvoir sur les mobilités et les parcours socio-administratifs des personnes en migration, en même temps que leur capacité à se (re)constituer en tant que sujets politiques, acteurs et actrices de choix individuels malgré le haut degré de contraintes dans lequel ils et elles évoluent. Lorsque les sciences sociales s’attachent à éclairer ces processus de résistance, l’un des risques les plus insidieux est celui de dessiner, plus ou moins inconsciemment, la figure d’un.e « super-migrant.e » dont la capacité d’agir et de s’opposer à la violence des politiques migratoires serait plus forte que tout. Les auteures de ce numéro évitent cet écueil grâce à la reconstruction fine des processus d’exclusion systémique et à la description détaillée des expériences de marginalisation dont les migrant.e.s font l’expérience. Elles y parviennent également en décrivant la capacité adaptative des migrant.e.s confronté.e.s à un contexte qui tend à les pousser vers l’illégalité et contraint fortement leur mobilité géographique et sociale.
Fichier principal
Vignette du fichier
Lendaro RFSP.pdf (738.22 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

halshs-03090927 , version 1 (30-12-2020)

Identifiers

Cite

Annalisa Lendaro. Lectures critiques - Les expériences des personnes en migration : entre défis ethnographiques et engagement dans et par la recherche. Revue Française de Science Politique, 2020, 70 (1), pp.121. ⟨10.3917/rfsp.701.0121⟩. ⟨halshs-03090927⟩
20 View
81 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More