Mouvements et vie chez Aristote : Quelques remarques « autour » des plantes - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Anais de Filosofia Clássica Year : 2019

Mouvements et vie chez Aristote : Quelques remarques « autour » des plantes

Abstract

Cet article aborde les rapports entre vie et mouvement chez Aristote en se penchant sur la distinction entre plantes et animaux. Est-ce que le mouvement local peut servir de critère pour établir la frontière entre plantes et animaux ? On montre que la réponse est négative à la fois à cause de l'existence d'animaux immobiles et de non-vivants mobiles, et parce que seul l'automouvement et non le mouvement en lui-même peut être tenu pour un critère véritable de la vie. On montre dès lors en quoi les plantes sont bien en un sens automotrices. Le cas des animaux incertains permet en outre de mieux comprendre le statut de la frontière entre plantes et animaux à l'intérieur du vivant et les analogies qui existent entre eux.

Domains

Philosophy

Dates and versions

halshs-03129000 , version 1 (02-02-2021)

Identifiers

Cite

Thomas Bénatouïl. Mouvements et vie chez Aristote : Quelques remarques « autour » des plantes. Anais de Filosofia Clássica, 2019, Movimento em Aristóteles II, 13 (25), pp.1-20. ⟨10.47661/afcl.v13i25.26083⟩. ⟨halshs-03129000⟩
50 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More