Entre stigmates et entorses: la cérémonie de remise des lettres de créance d'Eirik Labonne au président de la République espagnole Manuel Azaña - HAL Accéder directement au contenu
Chapitre d'ouvrage Année : 2021

Among stigmas and infringements: Eirik Labonne’s accreditation visit to the Spanish President Manuel Azaña (December 1937)

Entre stigmates et entorses: la cérémonie de remise des lettres de créance d'Eirik Labonne au président de la République espagnole Manuel Azaña

Résumé

In October 1937, the Quai d’Orsay decided to call back its former Ambassador in Spain, Jean Herbette, who was residing in Saint-Jean-de-Luz (France) since the beginning of the Spanish Civil War (1936-1939). In his stead, it appointed Eirik Labonne who took up his position in Barcelona, where the Spanish Government had just established itself. The return of a French Ambassador in Spain was welcomed with great hopes and satisfactions by the Republican Authorities that were facing international isolation due to the Non-Intervention Agreement. With a new Ambassador in the Catalan capital, they hoped for a reorientation of French foreign policy. However, by appointing Labonne, France sought to limit its reengagement by favouring the search of an international mediation. Those diverging expectations and objectives came to light during the Labonne’s accreditation visit to President Manuel Azaña. Based on Erving Goffman’s Sociology of Interaction, this study aims to underline the importance of the rules and the rituals that take place during this ceremony: far from being a mere vestigial practice, the accreditation visit retains a decisive symbolic and political significance in the legitimization of the involved actors and institutions.
En octobre 1937, le Quai d’Orsay décide de rappeler son ambassadeur en Espagne, Jean Herbette, qui résidait à Saint-Jean-de-Luz, en France, depuis le début de la guerre civile espagnole (1936-1939). Il nomme à sa place Eirik Labonne, qui prend son poste à Barcelone, où le gouvernement espagnol vient de s’installer. Le retour d’un ambassadeur français en Espagne est accueilli avec beaucoup d’espoir et de satisfaction par les autorités républicaines qui souffrent de l’isolement international qui accompagne la politique de non-intervention. Elles espèrent, avec l’arrivée du nouvel ambassadeur dans la capitale catalane, une réorientation de la politique extérieure de la France. Mais en nommant Labonne, cette dernière cherche à limiter son réengagement en privilégiant la recherche d’une médiation internationale. Ces attentes et ces objectifs différents apparaissent au grand jour à l’occasion de la cérémonie de remise des lettres de créance de l’ambassadeur français au président de la République espagnole, Manuel Azaña. À l’aide de la sociologie des interactions d’Erving Goffman, il s’agit alors de souligner l’importance qu’occupent les règles et les rituels qui se déploient à l’occasion de cette cérémonie : loin d’être un simple vestige de pratiques anciennes, la cérémonie de remise des lettres de créance conserve une signification politique et symbolique déterminante dans la légitimation des acteurs et des institutions qui y participent.
Fichier principal
Vignette du fichier
N.ROUSSELOT_Entre stigmates et entorses_Dépôt-HAL_Preprint.pdf ( 606.11 Ko ) Télécharger
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Licence : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification - CC BY 4.0
Loading...

Dates et versions

halshs-03173094, version 1 (13-03-2023)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification - CC BY 4.0

Identifiants

  • HAL Id : halshs-03173094 , version 1

Citer

Nathan Rousselot. Entre stigmates et entorses: la cérémonie de remise des lettres de créance d'Eirik Labonne au président de la République espagnole Manuel Azaña. Enquêtes et documents. Le diplomate en représentation (XVIe-XXe siècle), 69, Presses universitaires de Rennes, 2021, 978-2-7535-8197-5. ⟨halshs-03173094⟩
48 Consultations
27 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 19/05/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus