Enfance et mémoire dans la littérature de la dernière dictature argentine - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Cahiers d'Etudes Romanes Year : 2020

Enfance et mémoire dans la littérature de la dernière dictature argentine

(1)
1

Abstract

The election of Raul Alfonsín on October 30, 1983 and his becoming President of the Republic of Argentina that same year mark the end, if not of violence, at least of the institutional crackdown which had been prevailing in the country before the militaries took power on March 24, 1976. This dictatorship is commonly associated with terms like “the Disappeared” or “Baby theft”, which are subjects very rapidly dealt with in literature and the cinema, all the more since a big number of direct victims of this dictatorship were teenagers or children whose parents were murdered and whose identity was stolen. At the time, the children were powerless actors and often direct or indirect victims before those events and the following upheavals which affected their surroundings and their own development as individuals. This work offers an analysis of the evolution of the presence of children in Argentinian literature and cinema from the mid 80s onwards.
L’élection de Raúl Alfonsín le 30 octobre 1983 et son accession à la présidence de la République Argentine le 10 décembre de la même année mettent un terme, sinon à la violence, du moins à la répression institutionnelle, instaurée bien avant que les militaires ne prennent le pouvoir le 24 mars 1976. Cette dictature est couramment associée aux termes « disparu » et « vol de bébés », questions dont la littérature et le cinéma, se sont rapidement appropriés, d’autant plus que bon nombre des victimes directes de la dictature ont été des adolescents et des enfants dont les parents ont été assassinés et à qui on a volé l’identité. Spectateur, acteur impuissant des événements, souvent victime directe ou indirecte de ces mêmes événements, l’enfant est le témoin impuissant des bouleversements qui ont affecté son entourage et sa construction comme individu. Ce travail propose une analyse de l’évolution de la présence de l’enfant dans la production littéraire et cinématographique argentine depuis le milieu des années 1980.
Not file

Dates and versions

halshs-03212607 , version 1 (29-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03212607 , version 1

Cite

Erich Fisbach. Enfance et mémoire dans la littérature de la dernière dictature argentine. Cahiers d'Etudes Romanes, 2020, Entre politique, éthique et esthétique. Interroger la mémoire en Amérique latine, n°41 (2/2020). ⟨halshs-03212607⟩
24 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More