Télévision encensée versus Web dénigré - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Télévision Year : 2017

Télévision encensée versus Web dénigré

(1)
1

Abstract

Facebook, Twitter et désormais Snapchat ont investi la scène politique française. Il n’est effectivement plus concevable pour les candidats à l’élection présidentielle de faire campagne sans user de ces réseaux sociaux et de techniques numériques diverses pour mobiliser leurs sympathisants et communiquer en ligne. Les réseaux sociaux font-ils à présent l’élection ? Cet article montre que le numérique, en France, ne détrône pas encore la télévision ; tout du moins dans les représentations des cadres politiques et dans l’usage qui en est fait. Lors de la campagne pour l’élection présidentielle de 2012, Internet n’a effectivement pas été choisi pour annoncer des informations exclusives : il ne s’avère pas (encore) le support du « scoop » en campagne électorale. Autrement dit, le numérique est pensé comme un relais, permettant de diffuser sous un format différent, voire un ton distinct, les informations déjà communiquées via la télévision. Cette préférence pour la télévision se joue aussi dans la difficulté pour les conseillers en communication numérique à légitimer leur expertise. En concurrence interne avec les services de communication traditionnelle, ils sont encore perçus comme « des enfants jouant avec leurs gadgets numériques ».
Not file

Dates and versions

halshs-03241555 , version 1 (28-05-2021)

Identifiers

Cite

Anaïs Theviot. Télévision encensée versus Web dénigré. Télévision, 2017, 8, pp.135-152. ⟨10.3917/telev.008.0135⟩. ⟨halshs-03241555⟩
20 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More