Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

L’astrolabe nautique de Montréal de 1631 et son contexte

Résumé : L’identification à Montréal d’un astrolabe nautique inconnu des spécialistes a motivé un examen de ces instruments conservés au Canada et en France. L’astrolabe nautique permet la prise d’élévation du soleil ou de l’étoile polaire et, ainsi, le calcul de la latitude où l’on se trouve. Celui de Montréal, fabriqué à Lisbonne en 1631, appartient à la collection historique des pères sulpiciens. Le contexte de son acquisition étant inconnu, ce travail évalue son lien possible avec les sulpiciens René Bréhant de Galinée, navigateur, et Jean Cavelier, frère du célèbre explorateur Cavelier de La Salle. L’étude considère ensuite l’instrument au sein du corpus de 11 astrolabes nautiques connus en sol canadien et français. Fabriquées en Espagne, en France et au Portugal, ces pièces jettent une lumière sur l’évolution des pratiques de navigation dans l’Atlantique septentrional aux xvie et xviie siècles. Ce travail identifie Honfleur comme lieu de fabrication en France. Les astrolabes nautiques participèrent à la construction sociale d’un savoir maritime scientifique lié à l’État, processus impliquant des ordres religieux dont celui des sulpiciens de Montréal.
Complete list of metadata

https://shs.hal.science/halshs-03646707
Contributor : Gaëlle DIEULEFET Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, July 12, 2022 - 2:02:35 PM
Last modification on : Wednesday, November 16, 2022 - 2:32:14 PM
Long-term archiving on: : Friday, October 14, 2022 - 10:28:32 AM

File

ARL35_VN_p01-18_Loewen et al.....
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Citation

Brad Loewen, Gaëlle Dieulefet, Filipe Castro de Vieira. L’astrolabe nautique de Montréal de 1631 et son contexte. ArchéoLOGIQUES, 2022, 35, pp.1-18. ⟨10.7202/1089838ar⟩. ⟨halshs-03646707⟩

Share

Metrics

Record views

62

Files downloads

9