À propos du sens des modèles à base d’agent avec interactions complexes en économie - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Revue de Philosophie Economique / Review of Economic Philosophy Year : 2019

À propos du sens des modèles à base d’agent avec interactions complexes en économie

Abstract

Cognitive Economics considers both individual (cognitivist) and collective (evolutionists) point of view. Agent-Based Modeling (ABM) simulated by Multi-Agent System (MAS) allows us to integrate these two approaches. MAS is a complex interactive system, whose properties are generic. What kind of explanation can we expect from an ABM?Our argumentation is based on a decomposition of the modeling activity, in which ontology occupies a central place. The model is restricted to the formal (syntactic) system. Its properties come from it (asemantic) structure: the meaning must be found in the associated ontology. But the same formal model can have several ontologies: under what conditions could a particular semantic claim to have an explanatory power in economics? The meaning and explanatory power of ABMs is discussed according to two “world in the model” approaches: the “isolationist” and “credible world”.The discussion is illustrated by an ABM family of discreet choice with social influence that shares a common formal structure with the physical model of Ising, but differs in the auxiliary formalization of the behavior of the agents. This brings us back to the role of the cognitive and intentional assumptions of the cognitivist program, compared to the explanation by relational structures alone, which is limited to the relations between agents’ actions and their macroscopic effects, without worrying about their determinants.
L’économie cognitive considère les points de vue individuel (cognitiviste) et collectif (évolutionniste). La Modélisation à Base d’Agents (ABM) simulée par Système Multi-Agents (SMA) permet d’intégrer ces deux approches. Un SMA est un système complexe interactif, dont les propriétés sont génériques. Quel type d’explication attendre d’un ABM ? L’argumentation s’appuie sur une décomposition de l’activité de modélisation, où l’ontologie occupe une place centrale. Le modèle est restreint à son système formel (syntaxique). Ses propriétés proviennent de sa structure (asémantique) : le sens doit être recherché dans l’ontologie associée. Comme un modèle formel peut avoir plusieurs ontologies, à quelles conditions une sémantique particulière a-t-elle un pouvoir explicatif en économie ? Le sens et le pouvoir explicatif des ABM est discuté selon deux approches du « monde dans le modèle » : « isolationniste » et « monde crédible ». La discussion est illustrée par une famille d’ABM de choix discret avec influence sociale qui partage une structure formelle commune avec le modèle physique d’Ising, mais diffère par une formalisation auxiliaire des comportements d’agents. Ceci ramène au rôle des hypothèses cognitives et intensionnelles du programme cognitiviste, en regard de l’explication par les seules structures relationnelles, qui se limite aux relations entre l’action des agents et leurs effets macroscopique, sans se soucier de leurs déterminants.
Not file

Dates and versions

halshs-03915798 , version 1 (29-12-2022)

Identifiers

Cite

Denis Phan. À propos du sens des modèles à base d’agent avec interactions complexes en économie. Revue de Philosophie Economique / Review of Economic Philosophy, 2019, Vol. 20 (2), pp.181-220. ⟨10.3917/rpec.202.0181⟩. ⟨halshs-03915798⟩
34 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More