Chauffage au bois et qualité de l'air, usage et impact des microcapteurs - HAL Accéder directement au contenu
Rapport Année : 2023

Wood heating and air quality, use and impact of microsensors

Chauffage au bois et qualité de l'air, usage et impact des microcapteurs

Marine Albarede
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 1293574
Sylvain Bouchard
  • Fonction : Auteur
Florian F. Charvolin
Prisca Ray
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 1293575

Résumé

In winter, inefficient individual wood heaters are one of the main sources of fine particle air pollution in the Auvergne-Rhône-Alpes region. The territories of the Region strongly impacted by these problems have thus initiated several steps to reduce these fine particle emissions, particularly through its “Prime Air Bois” program (co-financed by ADEME). Initial feedbacks show that this fund is not mobilized by residents to meet the objectives, despite the support and communication provided. One of the reasons put forward is that wood heating remains little known as a source of air pollution by the territory's residents. The CheckBox project, carried out by a group of air quality professionals (Atmo AuRA), technology-citizen mediation (Scop La Turbine) and sociologists (Sciences Po Grenoble, CNRS), is developing an innovative socio-technical approach. It aims to understand the impact on citizens of the use of a device coupling portable micro-sensors to measure air quality and expert guidance on air quality in the appropriation of the problems of wood heating and the implementation of actions. Thus, during the different phases of the project, more than 70 volunteer citizens were able to borrow a fine particle micro-sensor and explore the air quality in their daily lives for several weeks. The measurements coupled with the sense of smell and visual perception allowed them to identify domestic wood heating as a source of fine particles. The collaborative animation mode as well as the digital educational tools have reinforced the understanding of the phenomena and the impact of the different influencing factors (ignition mode, type of appliance...). The measures had positive impacts on the implementation of actions concerning the appliance (renewal, repair of leaks) and the practices, in particular concerning the top ignition which was diffused among the participants as a discovery or confirmation. The citizen experimenters communicated and quickly became ambassadors and even, for some, whistle-blowers, with a varied reception from their interlocutors. The simplicity of the technology proved to be promising for a large-scale and remote dissemination through Atmo AuRA's Captothèque system (loan of micro-sensors coupled with a digital platform and expert support). Technical and human support for citizens (interpretation and recontextualization of the measurements, answers to the questions of air quality, orientation with the measurement in various environment, assistance with the use of the device...), adapted to different profiles, is an essential element to enable this appropriation of the subject. The presence of a local relay can complete the system by encouraging the participation of more varied publics (precarious, specific problems...) or by encouraging changes in practice once the issues have been appropriated.
En hiver, les appareils de chauffage individuel au bois non performants constituent une des sources principales de pollution de l’air aux particules fines sur la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Les territoires de la Région fortement impactés par ces problématiques ont ainsi engagé plusieurs démarches de réduction de ces émissions, notamment par la mise en place de dispositifs Fonds Air Bois. Sur le territoire grenoblois, les premiers retours d’expérience montrent que ce fonds n’est pas mobilisé par les habitants à la hauteur des objectifs, malgré l’accompagnement et la communication mis en place. Une des raisons avancées est que le chauffage au bois demeure peu connu en tant que source de pollution de l’air par les résidents du territoire. Le projet CheckBox, réalisé par un groupement de professionnels de la qualité de l'air (Atmo AuRA), de la médiation technologie-citoyens (Scop La Turbine) et de sociologues (Sciences Po Grenoble, CNRS), développe une approche sociotechnique innovante. Il vise ainsi à comprendre l’impact sur les citoyens de l’utilisation d’un dispositif couplant micro-capteurs portatifs de mesure de la qualité de l’air et accompagnement expert sur la qualité de l’air dans l’appropriation des problématiques liées au chauffage au bois et dans la mise en pratique d’actions. Ainsi, au cours des différentes phases du projet, plus de 70 citoyens volontaires ont pu emprunter un micro-capteur de particules fines et explorer la qualité de l’air de leur quotidien pendant plusieurs semaines. Les mesures, couplées à l’odorat et au visuel, leurs ont permis d’identifier spontanément le chauffage domestique au bois comme source d’émission de particules fines. Le mode d’animation collaboratif ainsi que les outils numériques pédagogiques sont venus renforcer la compréhension des phénomènes et de l'impact des différents facteurs d’influence (mode d’allumage, type d’appareil...). Les mesures ont eu des impacts positifs pour la mise en place d’actions concernant l’appareil et les pratiques, notamment la technique de l’allumage par le haut, qui s’est diffusé parmi les participants en tant que découverte ou confirmation. Les citoyens participants ont communiqué et sont devenus rapidement des ambassadeurs voire, pour certains, des lanceurs d’alerte, avec une réception variée de la part de leurs interlocuteurs. La simplicité de la prise en main de la technologie s'est révélée prometteuse pour une diffusion à grande échelle et en distanciel par le biais du dispositif Captothèque d’Atmo AuRA (prêt de micro-capteurs couplés à une plateforme numérique et un accompagnement expert). L’accompagnement technique et humain des citoyens (interprétation et recontextualisation des mesures, réponses aux questions de qualité de l’air, orientation à la mesure dans différents environnements, aide à l’utilisation du dispositif…), adapté aux différents profils, s’avère un élément essentiel pour permettre cette appropriation du sujet. La présence d’un relais local peut compléter le dispositif en favorisant la participation de publics plus variés (précaire, problématique spécifique…) ou en encourageant les changements de pratique une fois l’appropriation des problématiques acquises.
Fichier principal
Vignette du fichier
chauffage-bois-qualite-air-usage-impacts-micro-capteurs-rapport.pdf ( 30.17 Mo ) Télécharger
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

halshs-04238752, version 1 (23-10-2023)

Licence

Paternité - Pas de modifications - CC BY 4.0

Identifiants

  • HAL Id : halshs-04238752 , version 1

Citer

Stéphane Labranche, Marine Albarede, Sylvain Bouchard, Florian F. Charvolin, Julie Cozic, et al.. Chauffage au bois et qualité de l'air, usage et impact des microcapteurs : Checkbox : Sociologie , expérimenter et accompagner des mesures citoyennes de particules fines. ADEME-PRIMEQUAL. 2023, pp.93. ⟨halshs-04238752⟩
75 Consultations
4 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 09/06/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus