Les insectes dans « Les propriétés des choses » chez Barthélemy l’Anglais et chez son traducteur Jean Corbechon - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles RursuSpicae Year : 2023

‘Worms’ and Insects in Bartholomaeus the Englishman’s ‘Properties of Things’ and by his Translator Jean Corbechon

Les insectes dans « Les propriétés des choses » chez Barthélemy l’Anglais et chez son traducteur Jean Corbechon

Abstract

The Middle Ages showed little interest in insects until the 13th century. Bartholomaeus Anglicus’ treatise 'On the properties of things', completed before 1250, is an example of a growing interest in the tiny world, which was also expressed thanks to the new availability of texts about nature such as Pliny's Historia naturalis and Aristotle's De animalibus (translated by Michel Scot, early 13th century). After a survey of medieval entomological knowledge, the entomological discourse and lexicon of Bartholomaeus Anglicus are examined, in comparison with those of the Experimentator (a contemporary compilation) and with those, impoverished, of Jean Corbechon, the Middle French translator of De proprietatibus rerum. A detailed analysis and translation of some of the records devoted to specific ‘worms’ follows: vermis (worm), vermiculus (small worm), pulex (flea), culex (mosquito), aranea (spider).
L’étude s’intéresse à un sujet resté inexploré jusqu’ici, celui de l’entomologie médiévale, en s’intéressant au contenu zoologique de l’encyclopédie médiévale de Barthélemy l’Anglais en ce qui concerne les tous petits animaux rampants (étude du contexte d’apparition dans le discours scientifique, des espèces mentionnées, des théories de la génération et de la reproduction, du milieu d’émergence). Il s’agit d’expliquer ce que recouvre la catégorie des 'vermes' au 13e siècle, à l’époque de la redécouverte de la Zoologie d’Aristote et de ses commentateurs arabes et du livre XI de l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien (consacré au insectes). L’article s’intéresse au catégories sous-jacentes (opposition aux quadrupèdes et animaux sanguins, appartenance aux reptiles, animaux nuisibles et nés après le péché originel), examine les notices consacrées à ces animaux, de la grenouille au ver de terre en passant par le pou, au lexique utilisé et aux théories portant sur le vivant rapportées à ces animalcules censés naître de la pourriture, et met en évidence les interférences entre discours scientifique et exégétique. Les « vers » ont fasciné les auteurs médiévaux par leurs métamorphoses successives avant de retrouver la ressemblance de leur parent (imago), qui en font des animaux « imparfaits » au sens aristotélicien du terme. L’article donne en outre la traduction et le commentaire des notices sur le « ver », le moustique et l’araignée.
Fichier principal
Vignette du fichier
DRAELANTS I, Les insectes dans Les propriétés des choses (RursuSpicae 2023).pdf (1.81 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Licence

Dates and versions

halshs-04373208 , version 1 (08-01-2024)

Licence

Identifiers

Cite

Isabelle Draelants. Les insectes dans « Les propriétés des choses » chez Barthélemy l’Anglais et chez son traducteur Jean Corbechon. RursuSpicae, 2023, L’entomologie savante – Scholarly Entomology, 5, 51 p. ⟨10.4000/rursuspicae.3156⟩. ⟨halshs-04373208⟩
100 View
21 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More