Le genre de l'assistance. Mères célibataires et travailleuses du social. - HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2018

The gender of welfare policies. Single mothers and social workers.

Le genre de l'assistance. Mères célibataires et travailleuses du social.

Résumé

Asserting gender as the main analytical category, this thesis investigates the effects of welfare policies. It is based on an intensive ethnographic study of both social workers and single mothers on welfare, while also including statistical investigations and archival work. Envisioning the welfare interactions as structural interactions, both differentiated but the recipients' strategies system and the social workers' professional psitions and dispositions, it allows for an identification of three major effects : imposition effects, temporization effects and sedimentation effects. Adter a general exposition of the main hypothesis, the first part of the thesis intends to rebuild, analytically, the recipients' strategies system. The second part replaces social workers' positions within the local governement's policy configurations as well as within the professional structure it entails. The third part identifies and analyses the three aforementioned effects. The main result is that welfare is part of a gendered division of the domination labor, which results in the cross occultation of both the actual work social workers provide and the reproduction of race, class, and gender relations that welfare induce.

Ma thèse porte sur les relations d’assistance entre, d’une part, des femmes élevant seules leur(s) enfant(s) en percevant le RSA et, d’autre part, des assistantes sociales et des conseillères emploi en charge de les accompagner. D’un point de vue théorique, mon propos est ainsi de reconstruire cette relation en plaçant le genre au centre de l’analyse. Je propose donc d’envisager les relations d’assistance comme des « interactions structurales », différenciées d’une part selon les préoccupations quotidiennes et les aspirations sociales des allocataires, et d’autre part selon la position professionnelle des travailleuses du social. Ma thèse repose sur une enquête de terrain au long cours auprès de travailleuses du social employées par différentes institutions et de femmes élevant seules leur(s) enfant(s) en percevant le Revenu Solidarité Active, ainsi que sur un matériau quantitatif, constitué à partir d’archives, ou issu d’enquêtes statistiques nationales.

La question de départ est formulée au terme d’une présentation contextualisée de la littérature existante sur les effets sociaux de l’assistance. La première partie de la thèse vise à rendre compte des préoccupations, des aspirations et des stratégies des enquêtées allocataires. Le premier chapitre s’intéresse au marché de l’emploi. Les possibilités d’emploi et de travail sont décrites statistiquement et rapportées aux aspirations que formulent les enquêtées. Le deuxième chapitre traite des relations de parenté. Il s’ouvre sur une objectivation statistique des échanges familiaux et de leurs variations socio-conjugales, qui permet de situer la description ethnographique des relations dont les enquêtées s’entourent, à différents moments de leur trajectoire, afin de négocier les difficultés du quotidien. Le troisième chapitre décrit les ruptures, les institutions qui les encadrent et les relations avec les ex-conjoints. On y met en évidence le « travail affiliatif » que fournissent les enquêtées afin de maintenir les relations actives entre leurs enfants et leurs ex-conjoints et l’on étudie aussi un exemple d’usage détourné (fraude) de l’assistance. Le quatrième chapitre s’intéresse aux stratégies éducatives, sur les terrains scolaires, résidentiels et professionnels. L’action du capital scolaire est étudiée, en même temps que le travail domestique que nécessite la scolarisation. La question de la morale éducative et de sa genèse sociale est également abordée.

La deuxième partie aborde l’activité et les positions des travailleuses du social en les contextualisant et en les abordant dans la division du travail, dans les situations de travail et dans les logiques de carrière professionnelle. Dans le cinquième chapitre, la décentralisation des politiques d’assistance est étudiée du point de vue de ses conséquences politiques, en termes d’austérité budgétaire mais aussi de politisation de l’assistance sur le marché électoral local, ainsi que du point de vue des assistantes sociales. L’histoire de ce groupe professionnel et de leur manière de négocier les relations avec le personnel politique est ainsi envisagée au prisme des rapports de genre et des attendus genrés inscrits dans les postes. C’est notamment l’occasion d’introduire aux renouvellements morphologiques et de styles de vie qui ont affecté ce groupe professionnel. Dans le sixième chapitre, ce sont les positions de polyvalence de secteur qui sont étudiées. On y introduit la notion de mode d’exposition du public et au public, en insistant sur la diversité des domaines de l’existence qui sont abordés par les professionnelles de secteur. Les positions spécialisées, abordées dans le chapitre sept, se concentrent au contraire sur des dimensions plus restreintes de l’existence de leur public. C’est au sein de l’espace professionnel dont on peut alors rendre compte en prenant l’ensemble des positions étudiées, que l’on replace la mise en œuvre des mesures coercitives associées au revenu de solidarité active ainsi que la constitution des différents publics de l’assistance, à commencer par les « mères isolées ».

La troisième partie isole et analyse trois effets de l’assistance parmi ceux que permet de documenter le matériau. Le but est de dépasser les approches génériques en termes « d’encadrement » ou de « contrôle social » pour fonder une approche spécifique en termes de « domination ». Le chapitre huit, examine les effets d’imposition et les effets de temporisation. Les premiers désignent le redoublement par l’assistance des contraintes rencontrées par ailleurs. Les seconds renvoient à la mise en forme temporelle, dans le cadre des relations d’assistance, des stratégies mise en place par les allocataires. Le chapitre neuf formule des hypothèses sur les effets de sédimentation, c’est-à-dire sur la manière dont l’action assistantielle contribue à la reproduction des modes de domination.

Fichier principal
Vignette du fichier
Lahieyte - Thèse[320348].pdf ( 5.02 Mo ) Télécharger
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

tel-02144776, version 2 (14-08-2019)

Identifiants

  • HAL Id : tel-02144776 , version 2

Citer

Lilian Lahieyte. Le genre de l'assistance. Mères célibataires et travailleuses du social.. Sociologie. Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, 2018. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02144776⟩
872 Consultations
771 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 16/06/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus