« L'Assemblée du 21e siècle ». Anthropologie et histoire des infrastructures de communication d'une institution politique d'État - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Theses Year : 2019

"The Assembly of the 21st Century". Anthropology and History of the Communication Infrastructures of a State Political Institution

« L'Assemblée du 21e siècle ». Anthropologie et histoire des infrastructures de communication d'une institution politique d'État

Abstract

This thesis raises the question of the transformation of a state political institution, the French National Assembly, due to the emergence of electrical and digital communication technologies from the end of the 19th century. It suggests that the evolution of the means of communication may have led to the evolution in the way of life of modern States. In this respect, it is part of a political and technical anthropology whose purpose is to describe the change in the social order. In order to verify this proposition, an ethnographic survey was undertaken at the Palais Bourbon in Paris, with the aim of studying parliamentary infrastructure. Work in the archives of the Assembly's administration was carried out in parallel, in order to give historical depth to the observations made in situ. In such an approach, the elected representatives of the Assembly are not considered as the only protagonists of the parliamentary world, but simply a specific category of individuals who constitute it. This task focuses on all the networks of cooperation that enable the legislative power to give concrete expression to the ideal of national sovereignty. Due to the specificity of the data set, five case studies have been carried out, which correspond to chapters of this manuscript. The first depicts the fragmentation of parliamentary space that access control technologies allow. The second chapter details how collaborative work tools can be used to rethink the activity of parliamentary representation. The third presents the reorganization of the parliamentary administration following the creation of the information systems department. The fourth focuses on the media issues that currently revolve around the electronic voting machine in the Chamber. The fifth outlines the Assembly's media strategy to combat anti-parliamentarianism. Finally, while it is clear that today's Assembly no longer resembles the Assembly of yesteryear, it is just as clear that all the developments in its communication infrastructure have been aimed at preserving a number of principles considered to be fundamental to the parliamentary order. From this point of view, the Assembly has been transformed as much as it has remained immutable, which raises questions about the very idea of changing the social order. In this way, this thesis aims to propose both elements for contributing to the reflection on the challenges of the digital revolution, as well as those of the future of representative democracy within the framework of the nation-state.
Cette thèse pose la question de la transformation d’une institution politique d’État, l’Assemblée nationale française, du fait de l’apparition des technologies de communication électriques et numériques depuis la fin du XIXe siècle. Elle prend pour hypothèse que l’évolution des moyens de communiquer pourrait avoir engendré une évolution des modalités d’existence des États modernes. Elle s’inscrit en cela dans une anthropologie politique et technique dont le projet est de décrire le changement de l’ordre social. Afin de vérifier cette assertion, une enquête ethnographique a été entreprise au Palais Bourbon à Paris, avec pour objet d’étudier l’infrastructure parlementaire. Un travail aux archives de l’administration de l’Assemblée a été menée en parallèle, afin de conférer une profondeur historique aux observations réalisées in situ. Dans une telle approche, les élus de l’Assemblée ne sont pas considérés comme les seuls protagonistes du monde parlementaire, mais seulement comme une catégorie spécifique d’individus qui le constitue. Ce travail s’intéresse en effet à l’ensemble des réseaux de coopérations qui permettent au pouvoir législatif de concrétiser l’idéal d’une souveraineté nationale. Du fait de la spécificité du corpus de données, cinq études de cas ont été réalisées, qui sont autant de chapitres de ce manuscrit. Le premier s’attache à dépeindre la fragmentation de l’espace parlementaire que permettent les technologies de contrôle d’accès. Le second détaille la manière dont les outils de travail collaboratif permettent d’envisager autrement l’activité de représentation parlementaire. Le troisième présente la réorganisation de l’administration parlementaire à la suite de la création du service des systèmes d’information. Le quatrième s’attarde sur les enjeux médiatiques qui s’articulent aujourd’hui autour de la machine de vote électronique de l’hémicycle. Le cinquième expose la stratégie médiatique déployée par l’Assemblée pour lutter contre l’antiparlementarisme. Finalement, s’il est clair que l’Assemblée d’aujourd’hui ne ressemble plus à l’Assemblée d’autrefois, il est tout aussi net que l’ensemble des évolutions de son infrastructure de communication a eu pour visée de préserver un certain nombre de principes considérés comme fondateurs de l’ordre parlementaire. De ce point de vue, l’Assemblée s’est tout autant transformée qu’elle est restée immuable, ce qui invite à interroger l’idée même du changement de l’ordre social. De la sorte, cette thèse entend proposer aussi bien des éléments de contribution à la réflexion sur les enjeux de la « révolution numérique », que sur ceux du devenir de la démocratie représentative dans le cadre de l’État-nation.
No file

Dates and versions

tel-02936659 , version 1 (11-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02936659 , version 1

Cite

Jonathan Chibois. « L'Assemblée du 21e siècle ». Anthropologie et histoire des infrastructures de communication d'une institution politique d'État. Anthropologie sociale et ethnologie. EHESS, 2019. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02936659⟩

Collections

CNRS EHESS LAP
105 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More