<em>Bouvard et Pécuchet</em> et la littérature. Étude génétique et critique du chapitre 5 de <em>Bouvard et Pécuchet</em> de Gustave Flaubert. Thèse N.R. - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications Year : 1998

Bouvard et Pécuchet et la littérature. Étude génétique et critique du chapitre 5 de Bouvard et Pécuchet de Gustave Flaubert. Thèse N.R.

(1)
1

Abstract

First viewing literature as a process, the genetic study of Flaubert's Bouvard et Pecuchet chapter V rests on a complete transcription and an annotation of its drafts. After being classified they enable to reconstitute the compositional phase of the chapter and characterize it as a dynamic programmatic writing process. Then literature is viewed as a product. It is an epistemological object which is not in special favour in the first part of the novel. As the other realms of encyclopedia, it is an illustration of the clash between knowledge and reality, according to the critical epistemology built up by Flaubert. On the other hand, literature gets a hegemonical position in the unfinished second part. That discrepancy may be even perceived in the treatment of literary knowledge. Indeed, like about the other branches of knowledge mentioned in the novel, the writer has collected an ample documentation. Discernible intertextual references can thus be studied in the genesis of that chapter, from first scenarios to the so-called final text. Making a distinction between three kinds of intertextuality allows to give a deeper definition to this notion and a new insight into the usual conception of Flaubert's realism. Literary knowledge gets finally its full meaning only when it is shown in a fiction so that literature becomes an «exposing» literature, in accordance with Flaubert's intention. For fiction sets the cognitive process in motion again by representing knowing subjects as grappling with knowledge. It underlines that the main feature of the characters is less their wants of knowing than their will of believing. This allows to wonder especially about their complex relationships with illusion. Eventually literature is invested with particular cognitive powers which, concerning some of them, authorize a new evaluation of the critical impact of Flaubert's irony featured as a «taking part irony». At last a critical genetic edition of the chapter is published.
Envisageant d'abord la littérature comme un processus, l'étude génétique du chapitre V de Bouvard et Pécuchet de Flaubert repose sur la transcription intégrale et l'annotation de ses manuscrits préparatoires. Une fois classés, ceux-ci permettent de retracer la genèse rédactionnelle du chapitre et de caractériser son écriture comme une écriture à programme dynamique. Ensuite, la littérature est envisagée comme un produit. Objet épistémique, elle ne bénéficie d'aucun privilège dans le premier volume du roman et sert à illustrer, au même titre que les autres domaines de l'encyclopédie, le conflit que les savoirs entretiennent avec le réel dans l'épistémologie critique construite par Flaubert. En revanche, la littérature acquiert une position hégémonique dans le second volume inachevé. Cette tension est sensible jusque dans la gestion du savoir littéraire. En effet, comme pour les autres disciplines présentes dans le roman, l'écrivain s'est amplement documenté. Aussi peut-on étudier les manifestations intertextuelles décelables dans la genèse du chapitre, des scénarios au texte dit définitif. La distinction de trois types d'intertextualité vient redéfinir en extension cette notion et renouvelle la vision classique du réalisme flaubertien. Enfin, le savoir littéraire ne prend son sens qu'une fois projeté dans une fiction où la littérature, selon le voeu de Flaubert, devient «exposante». Car la fiction remet en mouvement le processus de cognition en représentant des sujets connaissants aux prises avec le savoir. Elle permet de souligner que la logique des personnages est moins celle du savoir que celle du croire et interroge de manière privilégiée leurs rapports complexes à l'illusion. Enfin, elle est investie de pouvoirs cognitifs particuliers qui, entre autres, réévaluent la portée critique de l'ironie flaubertienne en mettant en valeur une ironie de participation. On termine par l'édition génétique et critique du chapitre.
Not file

Dates and versions

halshs-00199106 , version 1 (18-12-2007)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00199106 , version 1

Cite

Stéphanie Dord-Crouslé. Bouvard et Pécuchet et la littérature. Étude génétique et critique du chapitre 5 de Bouvard et Pécuchet de Gustave Flaubert. Thèse N.R.. 1998. ⟨halshs-00199106⟩
817 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More