Observations sur l'usage des noms en -ίδης et en -άδης aux époques archaïque et classique - HAL Accéder directement au contenu
Chapitre d'ouvrage Année : 2010

Observations sur l'usage des noms en -ίδης et en -άδης aux époques archaïque et classique

Résumé

There is no shortage of problems in defining the Greek elites. For many historians, nobility by birth (eugeneia) ensured the survival of an archaic nobilitas for several centuries. So there were aristocratic bloodlines. These would be as frequent as the multiple -ίδαι and -άδαι names that appear in ancient sources. The paper offers a general survey of nouns in -ίδης and -άδης and their meaning in the Archaic and Classical periods. After as wide a lexicological survey as possible, the occurrences can be divided into six distinct categories, which are justified from both the semantic and historical points of view: patronymics, anthroponyms, lineages, toponyms, subdivisions of the civic body and professional associations. The abundance of terms in -ίδης and -άδης testifies first of all to the importance of the gentilician scheme in the Archaic and Classical periods for thinking about the existence of numerous social entities, but also for defining the relationships - of equality or hierarchy - that individuals maintained. However, the familial appearance of these groups, or even their gentilic reality, in no way suggests an aristocratic society. The number of names in -ίδαι or -άδαι unambiguously designating historical "great families" is in fact particularly small compared with all the other categories.
Les problèmes de définition des élites grecques ne manquent pas. Pour beaucoup d'historiens, la noblesse de naissance (eugeneia) aurait assuré pendant plusieurs siècles la survie d'une nobilitas archaïque. Il existerait donc des lignées d'aristocrates. Celles-ci seraient aussi fréquentes que les multiples noms en -ίδαι et en -άδαι qui apparaissent dans les sources antiques. Le chapitre offre une enquête générale sur les noms en -ίδης et en -άδης et sur leur signification aux époques archaïque et classique. Après une enquête lexicologique aussi large que possible, les occurrences peuvent être réparties en six catégories distinctes, qui se justifient tant du point de vue sémantique qu'historique : patronymes, anthroponymes, lignages, toponymes, subdivisions du corps civique et associations professionnelles. L'abondance des termes en -ίδης et en -άδης témoigne tout d'abord de l'importance du schème gentilice aux époques archaïque et classique pour penser l'existence de nombreuses entités sociales, mais aussi pour définir les relations - d'égalité ou de hiérarchie - que les individus entretenaient. Toutefois, l'apparence familiale de ces groupes, voire leur réalité gentilice, ne renvoie nullement à une société aristocratique. Le nombre de noms en -ίδαι ou -άδαι désignant sans ambiguïté des "grandes familles" historiques est en effet particulièrement restreint face à l'ensemble des autres catégories.
Fichier principal
Vignette du fichier
Duplouy_Noms_en_-ides.pdf ( 303.26 Ko ) Télécharger
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

halshs-00583147, version 1 (05-04-2011)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00583147 , version 1

Citer

Alain Duplouy. Observations sur l'usage des noms en -ίδης et en -άδης aux époques archaïque et classique. L. Capdetrey et Y. Lafond. La cité et ses élites. Pratiques et représentations des formes de domination et de contrôle social dans les cités grecques, pp.307-344, 2010. ⟨halshs-00583147⟩

Collections

UNIV-PARIS1
252 Consultations
333 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 08/06/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus