Les prisonniers " desconfortés " : les littératures de la prison au bas Moyen Âge - HAL Accéder directement au contenu
Communication dans un congrès Année : 2011

Les prisonniers " desconfortés " : les littératures de la prison au bas Moyen Âge

Résumé

The writers prisoners and the " prison poetry " are the object of prolific studies with critical, philosophic or historic character. The theme of prison, real or symbolic, lived or imagined, appears as being of a big frequency, even a certain commonness. This literary tropism of the prison seems to date the last centuries of the Middle Ages. The article takes back the file of texts written by prisoners or testifying the prison experience in the XIVth and XVth centuries in the French domain and tries to discern the cultural, emotional and mental themes there associated to the prison experience. To the descriptions of the place of confinement as hell answers an evocation of the states of the locked soul between " desconfort ", strangeness and melancholy. The sublimation of the detention in a test of patience, coming from the patristic tradition, prevails in the texts of the XVth century. The great number of books and poems of prison in the XVth century so dedicates the advent of the prison as one of the places which structure the feudal space. Only François Villon's work makes an exception in this general valuation of the prison place.
Les écrivains prisonniers et la " poésie carcérale " sont l'objet d'études prolifiques à caractère critique, philosophique ou historique. Le motif de la prison, réelle ou symbolique, vécue ou imaginée, apparaît comme d'une grande fréquence, voire d'une certaine banalité, à tel point qu'on a pu dire qu'une grande partie de la littérature de la civilisation judéo-chrétienne avait été composée dans des conditions de captivité, d'incarcération ou d'exil. Ce tropisme littéraire de la prison semble dater des derniers siècles du Moyen Age. L'article reprend le dossier de la grosse quinzaine de textes écrits par des prisonniers ou témoignant de l'expérience carcérale aux XIVe et XVe siècles dans le domaine français et tente d'y discerner les thèmes culturels, affectifs et mentaux associés à l'expérience carcérale. Aux descriptions du lieu d'enfermement comme enfer répond une évocation des états de l'âme enfermée entre " desconfort ", étrangeté et mélancolie. La sublimation de l'emprisonnement en une épreuve de patience, venue de la tradition patristique, s'impose dans les textes du XVe siècle. La multiplication des livres et des poèmes de prison au XVe siècle consacre ainsi l'avènement de la prison comme un des lieux qui structurent l'espace féodal. Seule l'oeuvre de François Villon fait exception et introduit un doute dans cette valorisation générale du lieu-prison.

Domaines

Histoire
Fichier principal
Vignette du fichier
Claustre_Les_prisonniers_desconfortA_s_2011.pdf ( 117.05 Ko ) Télécharger
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

halshs-00925753, version 1 (08-01-2014)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00925753 , version 1

Citer

Julie Claustre. Les prisonniers " desconfortés " : les littératures de la prison au bas Moyen Âge. Les prisonniers " desconfortés " : les littératures de la prison au bas Moyen Âge, 2009, France. pp.89-106. ⟨halshs-00925753⟩
374 Consultations
1336 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 26/05/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus