Mise en scène des corps et interfaces gestuelles dans une exposition sur le jeu vidéo - HAL Accéder directement au contenu
Article dans une revue Tracés : Revue de Sciences Humaines Année : 2015

Bodies in Display and Gestural Interfaces within an Exhibition about Video Games

Mise en scène des corps et interfaces gestuelles dans une exposition sur le jeu vidéo

Résumé

This paper follows from a PhD research about an exhibition curated by La Cité des sciences on video games, Jeu Vidéo, L’Expo. An exhibit, Communautés Créatives (CC), is designed for consulting informational content about video games. Kinect, a gestural and touchless interface is used to select content. Imagined to play video games between friends or family on an Xbox360 console, CC designers repurpose Kinect from its original use. This article explores how visitors domesticate CC. They usually don’t pay attention to CC’s contents but try to understand how it works, sometimes turning this action into a fun activity. These activities take place in an exhibition where visitors’ bodies are essential components of the museography. The article studies the implications of the body visibility and involvement, in a public context of representation in a museum, for visitors’ actions. Visitors’ action is confined by a doubt. It comes from the exhibition’s general context, from visitors watching other visitors in action, and from the lack of informations about this installation’s uses.
Cet article s’inscrit dans une recherche doctorale autour de l’exposition Jeu vidéo : l’expo, récemment réalisée à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris. Dans le cadre de cette exposition, l’installation Communautés créatives (CC) sert à consulter des contenus informationnels sur les jeux vidéo, via l’interface Kinect, gestuelle et sans contact, pour sélectionner des vidéos à regarder. Kinect étant conçue pour jouer entre amis ou en famille sur la console de salon Xbox 360, les concepteurs de CC la détournent ainsi de son contexte d’usage initial. L’article étudie les appropriations de CC par les publics de l’exposition et montre que ces derniers s’intéressent peu aux contenus de l’installation et cherchent surtout à en comprendre le fonctionnement, parfois de manière ludique. Ces usages détournés interviennent dans une exposition où le corps des visiteurs est un élément clé de la muséographie. L’article questionne ce que la mise en visibilité du corps implique pour l’action des visiteurs, dans le contexte d’une représentation publique au musée. Un trouble inhibe l’action de bien des visiteurs face à CC, trouble qui émerge notamment du contexte de l’exposition, envisagée comme ludique, des publics qui observent le visiteur en action, et de l’absence de médiation quant à l’usage de l’installation.‪
Fichier principal
Vignette du fichier
coville_2015_interfaces_traces_28 (1).pdf ( 209.76 Ko ) Télécharger
Origine : Accord explicite pour ce dépôt
Loading...

Dates et versions

halshs-01351475, version 1 (29-08-2016)

Identifiants

Citer

Marion Coville. Mise en scène des corps et interfaces gestuelles dans une exposition sur le jeu vidéo. Tracés : Revue de Sciences Humaines, 2015, Matières à jouer, 28, pp.119-134. ⟨10.4000/traces.6210⟩. ⟨halshs-01351475⟩

Collections

UNIV-PARIS1
537 Consultations
327 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 09/06/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus