La diffusion des ensembles résidentiels fermés à Marseille. Les urbanités d'une ville fragmentée - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2010

The diffusion of closed residential complexes in Marseille. The urbanities of a fragmented city

La diffusion des ensembles résidentiels fermés à Marseille. Les urbanités d'une ville fragmentée

Abstract

The research presented here was in response to the call for proposals for "urban territories and security" launched by the PUCA in 2007. The team coordinated by Elisabeth Dorier, who was the scientific director, wanted to study, in time and space, the diverse characters and figures, the uses and modes of production of residential enclosures in Marseilles, their distribution logic and the territorial impacts of their locations.... The study is based on an exhaustive inventory of residences, carried out by direct survey in the field (2007-2010), in order to quantify the phenomenon and analyze its heterogeneity, on the scale of one of the largest municipalities in France. In 2009, therefore, more than 1000 residential complexes, housing estates, groups of buildings surrounded by fenced-in common spaces and closed roads were geolocated, within the municipal perimeter of Marseille. In 2013-2014 a second study will show an increase in this number (1551 in 2013). The majority of the ERFs inventoried (60%) have been closed after the fact. Most were closed after 2000. The majority of the ERFs designed and built closed were commercialized in the last ten years. The analysis of the political and economic mechanisms of closure (part 2) shows the convergence of public policies and real estate strategies. The spread of residential closure to all of Marseille's neighborhoods and social categories could suggest the emergence of a new model of shared urbanity. However, if this is a residential model, its meanings vary widely depending on the context, as do the forms, modalities and intensity of the closure, as well as the socio-spatial practices associated with it. Beyond the regularities, it is indeed a plurality of the model and plural urbanities that we observe (part 3). Updates carried out in 2013-2014 and then in 2022 (1765 closed residences inventoried) confirm these conclusions but underline common impacts on both the spatial and social levels.
La recherche présentée ici répondait à l’appel d’offre « territoires urbains et sûreté » lancé par le PUCA en 2007. L’équipe coordonnée par Elisabeth Dorier, qui assumait la direction scientifique, a voulu étudier, dans le temps et dans l’espace, les caractères et les figures diverses, les usages et les modes de production des enclosures résidentielles à Marseille, leur logique de distribution et les impacts territoriaux de leurs localisations.... L'étude est fondée sur un inventaire exhaustif des résidences, réalisé par enquête directe sur le terrain (2007-2010), afin de quantifier le phénomène et d'analyser son hétérogénéité, à l’échelle d’une des plus vastes communes de France. En 2009, donc, plus de 1000 ensembles résidentiels, lotissements, groupes d’immeubles entourés d’espaces communs clôturés-sécurisés et de voies fermées ont été géolocalisés, à l’intérieur du périmètre communal marseillais. En 2013-2014 une seconde étude montrera une augmentation de ce nombre (1551 en 2013). La majorité des ERF inventoriés (60%) ont été fermés a posteriori. La plupart ont été clôturés après 2000. Les ERF conçus et construits fermés ont été majoritairement commercialisés au cours des dix dernières années. L'analyse des mécanismes politiques et économiques de la fermeture (partie 2) montre les convergences des politiques publiques et des stratégies immobilières. La diffusion de la fermeture résidentielle à l’ensemble des quartiers marseillais et des catégories sociales pourrait laisser penser à l’émergence d’un modèle nouveau d’urbanité partagé. Toutefois s’il s’agit d’un modèle résidentiel, les significations varient largement selon les contextes, aussi bien d’ailleurs que les formes, les modalités et l’intensité de la fermeture, ainsi que les pratiques socio-spatiales qui lui sont associées. Au-delà des régularités, c’est en effet une pluralité du modèle et des urbanités plurielles que l’on observe (partie 3). Des actualisations réalisées en 2013-2014 puis en 2022 (1765 résidences fermées inventoriées) confirment ces conclusions mais soulignent des impacts communs sur le double plan spatial et social.
Fichier principal
Vignette du fichier
2010_LPED_PUCA_rapport_ERF_1_3_2011.pdf (20.21 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-01418143 , version 1 (16-12-2016)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01418143 , version 1

Cite

Elisabeth. Dorier, Isabelle Berry-Chikhaoui, Sébastien Bridier, Virginie Baby-Collin, Gwenaelle Audren, et al.. La diffusion des ensembles résidentiels fermés à Marseille. Les urbanités d'une ville fragmentée. [Rapport de recherche] PUCA, Contrat de recherche D 0721 ( E.J. 07 00 905), LPED (UMR 151 AMU-IRD). 2010. ⟨halshs-01418143⟩
813 View
2093 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More