Trajectoires familiales, scolaires et amoureuses: comment les mineurs incarcérés traversent leur jeunesse - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Populations vulnérables Year : 2018

Family, school and love trajectories: how incarcerated minors go through their youth

Trajectoires familiales, scolaires et amoureuses: comment les mineurs incarcérés traversent leur jeunesse

Abstract

This article studies the consequences of incarceration on the social and academic trajectories as well as romantic lives of incarcerated youth. What might be the link between their social trajectories and experiencing more or less vulnerability during incarceration? The research presented relies on a series of interviews conducted with incarcerated youth and the professional staff in charge of them. We see notable differences among the youth linked particularly to divergent educational backgrounds. The “décrocheurs” (the “drop-outs”), are those most likely to see themselves as being “external” to youth. While those who are still in school when incarcerated share the codes and norms of their generation and see prison only as a transitory stage that will mark their youth but not their adult life. The second topic discussed in this article concerns incarcerated youth’s experiences with becoming sexually active. On this matter, incarcerated girls and boys share a similar experience with the non-incarcerated youth with whom they share a similar social background. But incarceration is an ordeal that forces them to reevaluate their expectations when it comes to romantic relationships and friendships. This experience is characterized by forms of suspicion towards others and self-exclusion.
Quel lien peut-on faire entre les trajectoires des mineurs incarcérés et leurs plus ou moins grandes vulnérabilités face à l’expérience de l’incarcération ? À partir d’une enquête par entretiens auprès des mineurs incarcérés et des professionnels qui les encadrent, l’article étudie les conséquences des ruptures biographiques, scolaires et amoureuses induites par la ou les incarcérations successives. Les jeunes rencontrés affichent sur ces différents aspects des différences notables, liées notamment aux parcours scolaires inégaux. Les « décrocheurs » sont les plus prompts à se situer comme « en dehors » de la jeunesse. Tandis que ceux qui fréquentaient encore l’école au moment de leur incarcération partagent davantage les codes de leur génération et voient plus la prison comme un stade transitoire, qui ne marquera que leur jeunesse, mais pas forcément leur « vie d’adulte ». L’autre thématique abordée dans l’article est celle de l’entrée dans la sexualité. Sur ce point, les jeunes filles et garçons rencontrés sont assez semblables à celles et ceux de leur milieu social. En revanche, l’incarcération est une épreuve dans la gestion de leurs relations amoureuses, amicales et familiales. L’emprisonnement tend à pousser ces jeunes à recomposer leurs attentes en termes de relations amoureuses mais aussi amicales. Plus généralement, cette expérience favorise un rapport aux autres marqués par la suspicion et l’auto-exclusion.
Fichier principal
Vignette du fichier
popvuln-799.pdf (381.57 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Licence

Dates and versions

halshs-01849086 , version 1 (21-06-2024)

Licence

Identifiers

Cite

Yaëlle Amsellem-Mainguy, Benoît Coquard, Arthur Vuattoux. Trajectoires familiales, scolaires et amoureuses: comment les mineurs incarcérés traversent leur jeunesse. Populations vulnérables, 2018, Jeunes vulnérables. Incidences sur les parcours d'entrée dans la vie active, 4, pp.45-73. ⟨10.4000/popvuln.799⟩. ⟨halshs-01849086⟩
529 View
9 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More