Le « nouveau théâtre » : une nouvelle inscription de Magnésie du Méandre - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Revue des Études Grecques Year : 2021

The "New Theatre": about a new inscription from Magnesia on the Meander

Le « nouveau théâtre » : une nouvelle inscription de Magnésie du Méandre

Abstract

This paper presents a new inscription from Magnesia on the Meander in honour of a stephanephorus who, among other things, financed the πεδάλιον of the 'new theatre' around the middle of the 2nd c. A.D. The extent to which the building in question, most probably the one O. Bingöl published as "theatron", may have constituted a new theatre in relation to the first is examined. It turns out that the so-called theatron is a proper theatre of the Greek type; with its plan derived from that of the neighbouring theatre of Miletus, it is even a rare example of architectural imitation. Its construction, suspended after having been started ex nihilo, which is exceptional in Asia Minor, gives us the uncluttered image of a new conception of the theatre that progressively developed in the Imperial period through the renovation of ancient buildings in the region. This novelty combined morphological evolution, adaptation to new uses, but also linguistic creativity, πεδάλιον corresponding to the Latin podium. That the "new theatre", despite the ambition of the Magnetians, was left unfinished by them, can be understood in the context of the urban and agonistic history of the city in the Imperial period, and more broadly in the context of the unprecedented construction and festival boom in the great Ionian cities of Smyrna, Ephesus and Miletus.
Est ici publiée une inscription nouvelle de Magnésie du Méandre en l’honneur d’une stéphanéphore qui a notamment financé le πεδάλιον du « nouveau théâtre » vers le milieu du IIe s. apr. J.-C. On examine dans quelle mesure l’édifice en question, sans doute celui publié sous le nom de « theatron » par O. Bingöl, a pu constituer un théâtre nouveau par rapport au premier. Il s’avère que l’édifice publié sous le nom de « theatron » est un théâtre digne de ce nom, de type grec ; avec son plan dérivant de celui du théâtre voisin de Milet, c’est même un rare exemple d’imitation architecturale. Son chantier, suspendu après avoir été commencé ex nihilo, ce qui est exceptionnel en Asie Mineure, nous livre l’image épurée d’une nouvelle conception du théâtre qui s’est progressivement développée à l’époque impériale par la rénovation des anciens monuments de la région. Cette nouveauté alliait évolution morphologique, adaptation à de nouveaux usages, mais aussi créativité langagière, πεδάλιον correspondant au latin podium. Que le « nouveau théâtre », malgré l’ambition des Magnètes, fut par eux laissé inachevé, peut se comprendre dans le cadre de l’histoire urbaine et agonistique de la cité à l’époque impériale, et plus largement dans le contexte de l’activité édilitaire et agonistique sans précédent des grandes cités ioniennes de Smyrne, d’Éphèse et de Milet.
Fichier principal
Vignette du fichier
Capelle6_REG_2021-2.pdf (6.51 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

halshs-03409924 , version 1 (10-01-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03409924 , version 1

Cite

Jeanne Capelle. Le « nouveau théâtre » : une nouvelle inscription de Magnésie du Méandre. Revue des Études Grecques, 2021, 134 (2), pp.413-462. ⟨halshs-03409924⟩
95 View
39 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More