Le Belfast d’Anne Devlin, entre Enfer et Paradis - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2005

Le Belfast d’Anne Devlin, entre Enfer et Paradis

(1, 2)
1
2

Abstract

Depuis sa création en 1921, l’Irlande du Nord est otage de la violence qui oppose les populations protestantes et catholiques. Une violence qui s’est accrue progressivement jusqu’en 1969, date à laquelle le gouvernement britannique fait appel à son armée afin d’apaiser les tensions . Cette opération va échouer et plonger l’Ulster et sa « capitale », Belfast dans un désordre quasi-total, comme nous l’explique Jonathan Bardon, auteur de "Belfast, A Pocket History" : “by sending troops for active duty into the streets of Belfast, the British government had made one of the most crucial military decisions since Suez. Hereafter armoured cars, barbed wire and constant foot patrols were to give Belfast the appearance of a war zone." La capitale est dès lors le théâtre d’une guerre civile, véritable enfer que les artistes nord-irlandais dépeignent dans leurs productions. L’auteur dramatique Anne Devlin, née à Belfast dans une famille catholique, a vécu au coeur de cette période de l’histoire de l’Irlande et a choisi de la mettre en scène. Ses deux pièces "Ourselves Alone" (1985) et "After Easter" (1994) présentent des personnages nord-irlandais évoluant à Belfast pendant les Troubles de la fin de 20ème siècle. L’auteur s’intéresse tout particulièrement à la population catholique, sa propre « communauté ». C’est pourquoi, "Ourselves Alone" aborde le sujet de manière politique à travers le portrait de trois femmes catholiques prises au piège du conflit tandis que "After Easter" explore l’impact psychologique des affrontements sur les Belfastois. Pourtant, le Belfast qu’imagine Anne Devlin n’est plus vraiment un Enfer, pas encore un Paradis, mais plutôt une ville entre les deux. C’est à travers trois représentations que l’auteur insuffle à ses pièces ce sentiment d’entre-deux. La première est visuelle, la deuxième sonore et la troisième virtuelle.
Not file

Dates and versions

halshs-03851070 , version 1 (14-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03851070 , version 1

Cite

Virginie Privas-Bréauté. Le Belfast d’Anne Devlin, entre Enfer et Paradis. Villes de Pierres, de Toile et de Papier, Publications de l’Université Jean Moulin – Lyon 3, 2005. ⟨halshs-03851070⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More