Les Révolutions de l'intime - HAL Accéder directement au contenu
N°spécial de revue/special issue Orages, Littérature et culture (1760-1830) Année : 2019

Les Révolutions de l'intime

Résumé

The years 1760-1830 were the laboratory in which the notion that modernity has given a noun, "intimacy", was redefined and crystallised. These years saw the completion of what was once described as the "invention of intimacy", which could be seen even in the objects and spaces of everyday life, and bequeathed to the 19th century a sense of the private sphere, as well as a desire to explore the inner life, which would be exacerbated by the hypothesis of the unconscious. Between the publication of La Nouvelle Héloïse (1761) and that of Vie, Poésies et Pensées de Joseph Delorme (1829), the 1800s saw the field of writing about the intimate expand to encompass all genres. The appearance around 1830 of the critical category of intimate literature acknowledges this extension of the interiorisation movement that took place around 1800. Nourished by the philosophies of the Enlightenment, which were also so concerned with publicity, and then associated with the Romantic cult of subjectivity, the question of the intimate becomes all the more complex as it emerges on the scene of an upturned History, a time when the omnipresence of public interests has made the expression of the innermost self problematic.
Les années 1760-1830 constituent le laboratoire où se redéfinit et se cristallise cette notion que la modernité a désignée d’un substantif, « l’intime ». Ces années parachèvent ce que l’on a naguère décrit comme l’« invention de l’intimité », lisible jusque dans les objets et les espaces de la vie quotidienne, et lèguent au XIXe siècle le sens du for privé, ainsi que le désir d’explorer la vie intérieure, qui s’exacerbera jusqu’à l’hypothèse de l’inconscient. Entre la parution de La Nouvelle Héloïse (1761) et celle de Vie, Poésies et Pensées de Joseph Delorme (1829), le moment 1800 voit le champ des écritures de l’intime s’étendre pour irradier tous les genres. L’apparition vers 1830 de la catégorie critique de littérature intime prend acte de cette extension du mouvement d’intériorisation qui s’est jouée autour de 1800. Nourrie des philosophies des Lumières, si soucieuses par ailleurs de publicité, puis associée au culte romantique de la subjectivité, la question de l’intime se révèle d’autant plus complexe qu’elle surgit sur la scène d’une Histoire bouleversée, temps où l’omniprésence des intérêts publics a rendu problématique l’expression du moi le plus intérieur.
Loading...
Fichier non déposé

Dates et versions

halshs-04229905, version 1 (05-10-2023)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-04229905 , version 1

Citer

Roulin Jean-Marie, Paul Kompanietz. Les Révolutions de l'intime. Orages, Littérature et culture (1760-1830), 18, 2019. ⟨halshs-04229905⟩
17 Consultations
0 Téléchargements
Dernière date de mise à jour le 19/05/2024
comment ces indicateurs sont-ils produits

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn Plus