Projet Coolscapes - Compte-rendu final - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Reports Year : 2024

Coolscapes project - Final report

Proyecto Coolscapes - Informe final

Projet Coolscapes - Compte-rendu final

Abstract

Coolscapes explores the thermal experience of urban coolspots to improve adap-tation strategies to urban warming Designing public space to make cities more liveable during hot summers Adapting public space to the new summer conditions is a major urban challenge. Authorities and planners are nowadays developing public spaces that integrate localised cooling strategies to create thermal respite areas and preserve urban life in summer. The Coolscapes project studies these urban coolspots to understand their cooling potential, the characteristics of their urban life and their role in making urban warming more liveable for city dwellers. To this end, we examine the climatic variables at the level of the human body and their spatial distribution in relation to urban design. By looking at these measurements through the lens of city dwellers' practises and behaviours, we characterise the thermal experience of the public space. Finally, we inventory and analyse current design approaches to urban cooling and discuss their potential and limitations with local actors.An interdisciplinary ap-proach to studying the thermal experience of point cooling developments. Investigating the thermal experience through mobile climate measurements and urban ethnogra-phy Our research approach combines the methods of mobile climate measurement and urban ethnography. A new mobile station, equipped with high quality sensors and an inertial navigation system, was de-veloped and deployed in parallel with passive activity observations. The applications for processing and visualising this type of data were also developed. This approach was tested in the summers of 2020 and 2021 at six urban coolspots of Nantes and Paris. We prioritised measuring the actual paths and sitting locations preferred by city dwellers to get a better characterisation of their thermal experi-ence. This data was put into perspective through our own worldwide database of urban coolspots, first published in 2022. Finally, a study with stakeholders and urban designers enabled a discussion on the operational aspects of urban coolspots as a design strategy to adapt cities to rising temperatures. Coolscapes made it possible to study the thermal experience created by six public spaces in Nantes and Paris. The research method developed for such cases is now being further developed in other lo-cations and our results contribute with objective data to operational discussions on urban warming adaptation strategies. The inventory of urban coolspots also contributes to the early design phases of these discussions. More generally, this research project has strengthened the AAU Laboratory's ex-pertise in urban microclimatology, with a focus on the thermal experience of citizens in public spaces. In addition to scientific articles, communications at international conferences and a research blog, Coolscapes has been promoted by a website dedicated to the inventory, two ongoing national partner-ships (Efficacity and Nantes Université), an ongoing international partnership (University of Santiago Chile) and new research contracts (Nantes Métropole). However, the fundamental contributions of this project are the original prototype mobile climate station and its associated applications. Coolscapes is a fundamental research project led by Ignacio Requena-Ruiz. It also involves Céline Drozd, Thomas Leduc, Xénia Stavropulos-Laffaille and Daniel Siret from the AAU laboratory (CRENAU team). The project started in December 2018 and lasted 54 months. It was awarded an ANR grant of €189,403.
Coolscapes étudie l’expérience thermique des lieux frais de la ville pour mieux l’adapter aux étés caniculaires. L’aménagement des espaces publics pour l’adaptation au réchauffement urbain Les villes et leurs espaces publics sont vulnérables aux effets du réchauffement urbain dû au change-ment climatique. L’adaptation des espaces publics aux nouvelles conditions d’été est un défi majeur des villes. Certains espaces publics déploient des stratégies de rafraîchissement localisé afin de modi-fier le ressenti des citadins et les usages sur place. Le projet Coolscapes étudie ces points frais ou “îlots de fraîcheur” pour mieux comprendre leur pouvoir de rafraîchissement et leur appropriation par les citadins en périodes de forte chaleur. D’une part, il s’attache à étudier les variables climatiques à l’échelle du corps humain. D’autre part, il interroge ces mesures au regard des usages et comporte-ments des citadins sur place pour analyser l’expérience thermique des lieux. Enfin, le projet a réperto-rié, analysé et discuté avec des acteurs du terrain les approches actuelles du rafraîchissement urbain pour identifier les axes de réflexion émergents. Une approche interdisciplinaire pour étudier l’expérience thermique des aménagements visant le rafraîchissement ponctuel La démarche de recherche combine les méthodes de la métrologie climatique mobile et de l’ethnographie urbaine. Une nouvelle station mobile géolocalisée, équipée de capteurs à faible latence d'enregistrement et de haute qualité, a été conçue pour être utilisée conjointement avec une méthode d’observation passive cartographique. Le code pour le traitement de ce type de données et un outil de visualisation des données ont été développés. La méthode a été expérimentée sur six sites à Nantes et Paris pendant les étés 2020 et 2021. Cette démarche favorise des séquences de mesure sur les lieux d’activité, en suivant les parcours réels des citadins, afin de mieux comprendre l’expérience thermique vécue. Afin de mettre en perspective ces résultats au regard des pratiques d’aménagement, ce projet a établi et analysé un répertoire d’espaces publics intégrant des modes de rafraîchissement urbain au niveau mondial. Enfin, un travail de prospective urbaine avec des acteurs de l’aménagement urbain a permis de soulever les enjeux opérationnels de ces lieux pour contribuer à l’adaptation des populations au climat futur. Ce projet de recherche a permis d’étudier selon la méthode exposée l’expérience thermique fournie par six espaces publics à Nantes et à Paris. Cette méthode est aujourd’hui en cours d'adaptation à d’autres sites et contribue, par accumulation des données objectivées, aux discussions opérationnelles sur l’adaptation au réchauffement urbain. Le répertoire de projets contribue également à ces discussions, notamment pour les premières phases de conception du projet. Tous deux ont renforcé les compé-tences du laboratoire AAU en matière de microclimatologie urbaine avec une focale sur l’expérience du citadin dans l’espace public. En plus de la valorisation dans des articles scientifiques, des communications en conférences interna-tionales et un blog de la recherche, le projet Coolscapes a été valorisé par un site web dédié au réper-toire de projets, par deux partenariats nationaux (Efficacity et Nantes Université), par un partenariat international (Université Santiago Chile) et par de nouveaux contrats de recherche (Nantes Métro-pole). Cependant, l’apport fondamentale reste l’originalité de l’outillage méthodologique conçu dans le cadre du projet : le prototype de station climatique mobile et les outils informatiques qui l'accompa-gnent. Le projet Coolscapes est un projet de recherche fondamentale coordonné par Ignacio Requena-Ruiz. Il associe aussi Céline Drozd, Thomas Leduc, Xénia Stavropulos-Laffaille et Daniel Siret du laboratoire AAU, équipe CRENAU. Le projet a commencé en décembre 2018 et a duré 54 mois. Il a bénéficié d’une aide ANR de 189 403 €. 
Fichier principal
Vignette du fichier
coolscapes_compte-rendu-final_lq.pdf (7.37 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Licence

Dates and versions

halshs-04616801 , version 1 (19-06-2024)

Licence

Identifiers

  • HAL Id : halshs-04616801 , version 1

Cite

Ignacio Requena-Ruiz, Xenia Stavropulos-Laffaille, Céline Drozd, Thomas Leduc, Daniel Siret. Projet Coolscapes - Compte-rendu final : L’espace urbain climatisé : perspectives techniques, spatiales et culturelles. UMR 1563 Ambiances Architectures Urbanités (AAU); Centre de recherche nantais Architectures Urbanités. 2024, pp.160. ⟨halshs-04616801⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More