Une archéologie philosophique des normes environnementales : biopolitique et droit des peuples autochtones - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Revue générale de droit Year : 2013

Une archéologie philosophique des normes environnementales : biopolitique et droit des peuples autochtones

Aliénor Bertrand

Abstract

Cet article décrit la dialectique qui oppose les droits des peuples autochtones et les normes de protection de la nature. Il défend l’hypothèse selon laquelle ces normes sont un instrument de biopouvoir. Dessinant une nouvelle archéologie philosophique, il discute et renverse la périodisation proposée par Foucault en distinguant trois grandes formes de biopolitique ayant rythmé successivement l’histoire de l’expansion occidentale : la biopolitique esclavagiste, la biopolitique sanitaire et la biopolitique environnementale. La combinaison de cette nouvelle périodisation avec l’anthropologie de la nature de Philippe Descola permet une réinterprétation puissante des dispositifs de pouvoir qui se sont succédé depuis le début de l’époque moderne. Réinscrites dans une perspective de longue durée, les normes environnementales apparaissent alors comme un outil majeur de l’imposition au monde du socle anthropologique de l’Occident moderne. Mais les dynamiques historiques d’opposition ou de synergie entre les systèmes de droit coutumier, les édifices juridiques de souveraineté et les gouvernementalités biopolitiques montrent aussi que le droit naissant des peuples autochtones ouvre une double voie de résistance au pouvoir des États et à la normativité environnementale néolibérale.

Dates and versions

halshs-01177771 , version 1 (17-07-2015)

Identifiers

Cite

Aliénor Bertrand. Une archéologie philosophique des normes environnementales : biopolitique et droit des peuples autochtones. Revue générale de droit, 2013, 43, pp.223-274. ⟨10.7202/1021215ar⟩. ⟨halshs-01177771⟩
81 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More