Diachronie de l'oral représenté - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Book Sections Year : 2018

Diachronie de l'oral représenté

Abstract

Reported speech can be defined as the rendering by writing of spoken utterances. From the beginning of French, sequences or episodes of reported speech are inserted into texts. Sometimes monologic, sometimes dialogic, these episodes are explicitly distinguished from the rest of texts thanks to a system of linguistic marks or tags. In this article, we are interested in the marks that provide the outer boundary of those episodes (the borders with the narrative) and that contribute to their internal structuring into smaller units (turns for each change in speaker). The middle (dit-il, fait-il) and beginning (li rois li dist) reporting clauses are part of those marks. Their formal and functional characteristics are studied in a balanced diachronic corpus, the BFM medieval French corpus (9th-16th, 4.7 million words) using the systematic and exhaustive analysis tools provided by the TXM software. The study reveals two parallel changes. From a formal point of view, the middle and the beginning reporting clauses differentiate between the ninth and the end of the thirteenth century: the verbs which are used (faire and dire), the expression of the subject (mandatory or not, in a pronominal or nominal form), the order of constituents (SV or VS) are progressively no longer the same. From a functional point of view, the middle and the beginning reporting clauses specialize themselves more slowly and belatedly, the first in the markup of the alternation of speech turns, the second in the tagging of the entry in the episode of reported speech. Data interpretation allows us to propose a model of evolution of the middle and beginning reporting clauses in three phases (ninth - mid-twelfth century / mid twelfth - 1300 / 1300 - 1500). This model provides information on the evolution of two specific linguistic markers of reported speech and shows how the vernacular language develops its own “mark-up” system before the advent of print and modern typographic signs (quotation marks, dashes).
L’oral représenté peut se définir comme la restitution à l’écrit de paroles prononcées oralement. Dès les débuts du français, des séquences ou épisodes d’oral représenté sont insérés dans les textes. Tantôt monologiques, tantôt dialogiques, ces épisodes sont explicitement distincts du reste des textes grâce à un système de marques ou balises linguistiques. Nous nous intéressons dans cet article aux marques qui assurent la délimitation externe des épisodes (les frontières avec le récit), et qui contribuent à leur structuration interne en unités de plus petite taille (prises de parole à chaque changement de locuteur). L’incise (dit-il, fait-il) et l’annonce (li rois li dist) font partie de ces marques. Leurs caractéristiques formelles et fonctionnelles sont étudiées dans un corpus diachronique diversifié, la Base de français médiéval (ixe - xvie s., 4,7 millions de mots) à l'aide des outils d'analyse systématique et exhaustive du logiciel TXM. L’étude met en évidence deux changements parallèles. Du point de vue formel, l’incise et l’annonce se différencient entre le ixe et la fin du xiiie siècle : les verbes utilisés (faire et dire), l’expression du sujet (obligatoire ou non, sous forme pronominale ou nominale), l’ordre des constituants (SV ou VS) ne sont progressivement plus les mêmes. Du point de vue fonctionnel, l’incise et l’annonce se spécialisent plus lentement et plus tardivement, la première dans le marquage de l’alternance des tours de parole, la seconde dans le balisage de l’entrée dans l’épisode d’oral représenté. L’interprétation des données nous permet de proposer un modèle d’évolution de l’incise et de l’annonce en trois phases (ixe-mi xiie siècle / mi xiie-1300 / 1300-1500). Ce modèle nous renseigne sur l’évolution de deux marques linguistiques spécifiques à l’oral représenté et montre de quelle façon la langue vernaculaire développe son propre système de balisage avant qu’apparaissent l’imprimé et les signes typographiques modernes (guillemets, tirets).
Fichier principal
Vignette du fichier
guillot_al_sidf4-pour_HAL.pdf (318.34 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-01313822 , version 1 (10-05-2016)

Identifiers

Cite

Céline Guillot-Barbance, Alexei Lavrentiev, Serge Heiden, Bénédicte Pincemin. Diachronie de l'oral représenté : délimitation et segmentation interne du dialogue (IXe-XVe siècle). Wendy Ayres-Benett; Anne Carlier; Julie Glikman; Thomas Rainsford; Gilles Siouffi; Carine Skupien Dekens. Nouvelles voies d’accès au changement linguistique. Actes du colloque de la SIDF, Classiques Garnier, pp.279-296, 2018, Nouvelles voies d’accès au changement linguistique. Actes du colloque de la SIDF, ⟨10.15122/isbn.978-2-406-06946-1.p.0279⟩. ⟨halshs-01313822⟩
315 View
202 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More