Partir ou rester, subir ou choisir : territorialités et avenirs possibles - HAL-SHS - Sciences de l'Homme et de la Société Access content directly
Journal Articles Revue française d'éthique appliquée Year : 2020

To leave or to stay, to suffer or to choose: territorialities and possible futures

Partir ou rester, subir ou choisir : territorialités et avenirs possibles

Abstract

This text addresses the possibility which should be guaranteed to everyone of an open future on the basis of a minimalist and substantially individualistic ethics. These issues are addressed through the double prism of educational categorization and territoriality. An articulation between these notions is a major issue today. Leaving or staying? Enduring or choosing? These are the questions that an ever-increasing number of individuals are asking themselves about territories from which and towards which they envisage their futures, in which the educational criterion is often decisive. The first part of this paper offers a rapid review of the literature among several important essays that have recently been published, which have in common the fact that they lead to a new dominant social categorization on both territorial and educational grounds. The second part provides a targeted and critical synthesis of a recent work by Benoît Coquard, which offers a striking picture of how these issues are currently unfolding in the Great East region of France. A third part looks more specifically at two of the dimensions of opening or closing individual futures that Coquard explores: those related to the possible spectrums of individual conceptions of the good life according to the degree and nature of the link envisaged with the collective; and those related to gender. A conclusive opening allows for a form of generalisation as to the more directly political dimensions of this issue of an open future guaranteed to everyone.
Ce texte traite de la possibilité devant être garantie à chacun d’un avenir ouvert sur la base d’une éthique minimaliste et substantiellement individualiste. Ces enjeux sont ici abordés par le double prisme des catégorisations éducatives et des territorialités. Une articulation problématique entre ces notions est un enjeu majeur aujourd’hui. Partir ou rester ? Subir ou choisir ? Telles sont des questions qu’un nombre sans cesse croissant d’individus sont amenés à se poser quant aux territoires depuis lesquels et vers lesquels ils envisagent leurs avenirs, dans des modalités où le critère éducatif est souvent décisif. Une première partie propose ainsi une rapide revue de littérature parmi plusieurs essais importants récemment parus, dont un point commun est d’aboutir à une nouvelle catégorisation sociale dominante sur des bases à la fois territoriales et éducatives. La deuxième partie livre une synthèse ciblée et critique d’un récent ouvrage de Benoît Coquard, qui offre un tableau saisissant de la manière dont ces enjeux se déploient à l’heure actuelle dans le Grand Est français. Une troisième partie approfondit plus spécifiquement deux des dimensions d’ouverture ou de fermeture des avenirs individuels que Coquard explore : celles qui sont liées au spectre de conceptions individuelles possibles de la vie bonne, selon le degré et la nature du lien envisagé avec le collectif ; celles qui sont liées au genre. Une ouverture conclusive permet une forme de montée en généralité quant aux dimensions plus directement politiques de cet enjeu d’un avenir ouvert garanti à chacun.
No file

Dates and versions

halshs-03133774 , version 1 (06-02-2021)

Identifiers

Cite

Camille Roelens. Partir ou rester, subir ou choisir : territorialités et avenirs possibles : Catégorisations éducatives et individualisme. Revue française d'éthique appliquée, 2020, 10 (2), pp.67-83. ⟨10.3917/rfeap.010.0067⟩. ⟨halshs-03133774⟩
40 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More